< Retour

Exposition "les As de 14/18" MAE, Le Bourget

MAÎTRE D'OUVRAGE : Musée de l’air et de l’espace & Ministère de la Défense / COMMISSARIAT : Alain Dégardin & Christian Tilatti / MISSION : scénographie d’exposition permanente / SITUATION ACTUELLE: livré en septembre 2009 / SURFACE : 1 500 m² / EQUIPE : Gabarit (entreprise)

/ (1 of 8)
Photographie : MAE
Photographie : MAE
Photographie : MAE
Photographie : MAE
Photographie : MAE
Photographie : MAE
Photographie : MAE
Fresque : Arnaud Pavie

Il s’agit ici d’un projet de refonte complète d’une exposition existante. La contrainte était de garder les éléments majeurs de l’exposition (avions suspendus et dioramas au sol) tout en libérant l’espace pour redonner au lieu clarté et lisibilité.

La Grande Guerre à laisser des traces dans la mémoire de chacun. Telles des ombres, elles investissent notre imaginaire. Ainsi, nous avons choisi dans un premier temps de travailler autour des ombres. Ombres naturelles d’abord, déjà présentes sur le mur de la grande galerie provenant des avions suspendus, et de la lumière provenant de la façade qui a été rénovée. Ombres simulées ensuite, avec des motifs dessinés sur une fresque à même le mur. Ombres animées enfin, avec des automatiques balayant des motifs sur cette fresque. Ce parti pris est décliné sur les parties hautes de l’aérogare mais également au sein du cheminement que nous mettons en place. Au sein des différents dioramas, les personnages mis en scène prennent vie. Leurs ombres projetées s’accompagnent de reflets sur des parois de verre donnant une impression de mouvement. Des lucarnes ménagées dans les cimaises offrent aux visiteurs des points de vue en transparence. Ombres et lumières se conjuguent pour donner une approche plus vivante de l’exposition. La grande fresque historique vient renseigner le visiteur tout au long de son parcours sur les phases de la guerre 14-18 mais aussi sur la progression technologique en matière d’aviation militaire.

Enfin, nous avons choisi de déplacer la baraque Adrian pour la recentrer à la fois chronologiquement et physiquement dans la grande galerie. Son déplacement permet de libérer des espaces jusqu’ici étriqués pour offrir une lecture et un cheminement simplifié en distinguant le circuit retour du circuit aller.

© 2018 SMAGGHE / réalisation : mokolab.com