< Retour

Exposition "Nouvelle génération, la bande dessinée arabe aujourd'hui"

MAITRISE D’OUVRAGE : Cité internationale de la Bande Dessinée d'Angoulême / COMMISSARIAT : Jean-Pierre Mercier (co-comissaire) et Sébastien Bollut (coordinateur) / EQUIPE : Atelier Smagghe et Alexie Hiles / MISSION : conception et réalisation d'une scénographie d'exposition temporaire / SURFACE : 800 m² / SITUATION ACTUELLE : Phase 2 - Non retenue

/ (1 of 16)

Intentions scénographiques

Toute l’équipe de l’Atelier est partie à la découverte du monde de la nouvelle bande dessinée arabe avec intérêt, afin de proposer une scénographie en accord avec les univers graphiques des différents auteurs. Au travers de planches, d’interviews et d’animations vidéos, nous nous sommes imprégnés de la richesse de ces cultures. Plusieurs notions sont pour nous révélatrices du travail de ces artistes ; l’omniprésence de la ville, l’individualité, la sexualité, le quotidien, l’effervescence de la vie...

Ces notions nous ont permis de concevoir une scénographie adaptée aux discours et messages véhiculés par les bédéistes. Le parcours se visite comme une immersion totale en Orient, couleurs, odeurs, éléments sonores et visuels. Le visiteur découvre dans une première partie, la géographie des dix pays choisis, puis par le biais d’un «tunnel» sensoriel, il est plongé au coeur des villes et de ses attraits. Immersive et graphique, la scénographie offre aux visiteurs une approche sensible permettant d’introduire, un pays, un style, un objet, une ville, une bande dessinée,....un artiste !

Dispositifs pédagogiques

En accompagnement du discours de l’exposition, nous proposons plusieurs éléments pédagogiques destinés aux familles et au jeune public. La demande de la cité internationale de la BD et de l’Image était de réaliser un «livret jeu» sous une forme libre. Suite aux discussions à l’Atelier quant aux questions que soulève cette exposition, nous voulions avoir une approche sensible quant aux origines des différents artistes-auteurs. Comment l’enfant peut-il comprendre, lors d’une visite en famille, les diverses origines qui se cotoient dans cet espace? La question de l’identité, des origines, des racines est importante pour nous. C’est pourquoi il est intéressant de la développer de manière pédagogique et ludique. Il nous est paru judicieux de mettre ainsi l’accent sur le «passeport», élément universel à chaque pays et permettant d’identifier les origines de chacun.

Nous avons aujourd’hui deux propositions quant à la réalisation de ces passeports.

Catalogue-passeport

Ce premier dispositif est fourni à chaque famille dès l’entrée de l’exposition. Muni de ce passeport, chaque enfant, chaque famille devra voyager au travers des thématiques et découvrir les dix pays de l’exposition. Le format du «passeport», manipulable facilement par des enfants, permet au visiteur d’être mobile tout en lui apportant une reflexion sur l’identité.

Ces passeports serviront principalement de repère pour les plus jeunes, mais permettront également de questionner la géographie, la ville. Au fil des pages, chaque pays est représenté. La recherche d’éléments présents dans les bandes-dessinées présentées, retrouver un carreau de mosaïque et le redessiner, citer un artiste-auteur d’un pays en remplissant sa page dans le passeport, tamponner son passeport avec le visa de tel pays; telles sont les volontés de l’Atelier pour rendre accessible à tous l’exposition.

© 2018 SMAGGHE / réalisation : mokolab.com