< Retour

Exposition «Verlaine, cellule n°2. Turbulences poétiques»

MAÎTRE D'OUVRAGE : FONDATION MONS 2015 / COMMISSARIAT : Bernard Bousmanne / MISSION : conception / réalisation d’une scénographie d’exposition temporaire / SURFACE : 500 m² / SITUATION ACTUELLE : concours avril 2013 / EQUIPE : Chloroform (constructeur), Jacky Lautem (conception lumière), Sébastien Morel (graphiste), Etienne Landon (multimédia)

/ (1 of 8)
séquence d’entrée
séquence 1 : relation verlaine / rimbaud. l’affaire de bruxelles
séquence 1 : relation verlaine / rimbaud. l’affaire de bruxelles
séquence 2 : procès de verlaine. condamnation et emprisonnement à mons
niche de lecture

L’exposition « Verlaine, cellule n°2. Turbulences poétiques » sera présentée dans le cadre de Mons 2015, capitale européenne de la culture. Elle s’attache à retranscrire la vie et l’oeuvre du poète en relation avec la Belgique.

En réponse à la thématique de l’exposition, nous avons travaillé une scénographie « narrative » qui met en avant la dualité du poète à travers la création d’un volume central divisant l’exposition en deux espaces.

Le premier, sobre et muséal, propose une représentation plus classique de Verlaine à travers son image et son oeuvre. Le deuxième, sombre et tortueux, propose une représentation plus immersive et interactive de Verlaine à travers ses turbulences et sa relation avec Rimbaud.

A l’image du Merzbau de Kurt Schwitters, complexe et accidenté, ce volume révélera toute l’ambiguïté du personnage. Volontairement contrasté, ombre et lumière, noir et blanc, lisse et anguleux, les deux ambiances mettent en avant différentes facettes du personnage.

Pour rendre compte de la complexité tant de l’oeuvre que de la vie de Verlaine et pour offrir des clefs de lecture nécessaire à la compréhension de l’exposition, nous avons choisi de faire appel aux nouvelles technologies.

L’utilisation du numérique permet d’enrichir la vision qu’a le visiteur sur Verlaine en lui apportant une autre réalité, une réalité augmentée.

© 2018 SMAGGHE / réalisation : mokolab.com